Les vieux du coin la connaisse simplement comme une grande plage de sable blanc à proximité de St-Tropez et se moquent bien de l’affluence qu’elle  déclenche durant les deux mois d’été. Les beau-beau de la région y sirotent une « Marguarita » à 13€ en scrutant les Paris-Match, Publics, Voici, et autres team de paparazzi qui rodent dans le secteur lorsque les beaux jours apparaissent.  Les stars, elles, la côtoient en juillet/août,  sur les terrasses de la cinquantaines de bars/restos/boites,  qui transforment la plage en gigantesque discothèque branchée, où Vincent Mc doom rivalise avec François-Xavier sur le dancefloor, et où un certain Ramone anisé caresse la cuisse de Macgloire…  Ho oui ca m’énerve.

beaches_pampelonne

Nous, skimboarders repentis des Bonnettes, nous la connaissons surtout comme un des meilleurs spots du Var. Avec ses 5 kilomètres de plage de sable fin, ses 4 à 5 mètres de pente à faire pâlir un cannois, son orientation pleine Est à en dégoutter les seynois, et ses vagues tubulaire bleu turquoise qui rivalisent avec les puissantes vagues landaises « Tiens ! T’as oublier ton bras cassé sur le sable ! ». Bref, la sulfureuse Pampelonne défonce, que se soit pour la poudre qu’on y trouve dans ces bars, ou pour les vagues qui y déroulent …

Ce derniers mois, nous avons eu la chance d’y rider 4 à 5 fois et de découvrir deux bancs de sable, un sur EPIS Beach (ou EPI, on s’en tamponne), l’autre à 300 mètres d’EPIS sur la gauche (lorsque l’on regarde la mer).

A vos boards…

Article : Yohan SANS
Vidéo : Yohan SANS
Photo : http://www.next-charter.com